Service Diocésain de l’AEP d’Evry

Le regard du cœur

mercredi 14 novembre 2007

Quand la souffrance touche le corps, c’est le cœur qui est le plus touché.

Quand la douleur blesse le corps, c’est le cœur qui est le plus blessé.

Quand la lèpre défigure un corps, c’est toujours le cœur qui est défiguré.

Aujourd’hui, sur nos routes d’hommes, ils sont légion les lépreux du monde. Mais, il suffit de si peu de chose, rien ou presque rien, tu sais…

Si tu veux relever ton frère, touche-le avec les doigts du cœur et son corps s’éveillera.

Touche-le avec les yeux du cœur et son visage t’illuminera.

Touche-le avec les mots du cœur, même s’il est abattu, tu verras, il se lèvera.

Robert Riber